« Aiguier », voilà un nom bien étrange, à la sonorité dure comme la roche dans laquelle il est taillé. Cette appellation est déclinée du provençal « aigo » qui signifie « eau ».