Cédric et Jean-Jacques de AVentoux'Rando (Rando & Trail), Daniel Villanova de Ventoux Passion Nature (Rando), Pierre Peyret des Chemins de Pierre (Rando) sont accompagnateurs en montagne et nos experts pour la Foire aux questions !

Cédric et Jean-Jacques répondent à vos questions pour le trail

1- Qu’est ce que le Trail ?

Le Trail est un sport de course à pied, à allure variable, sur toute distance et en milieu naturel. Cette activité peut s’appeler aussi le trail- running. Actuellement en France l’encadrement de cette discipline en montagne est réservé aux professionnels de la montagne diplômés d’état.

2- Puis- je partir seul ?

Cette activité de course à pied représente exactement les mêmes risques que tous les sports de montagne. Pour cela, il faut éviter de partir seul. Cependant il est important d’informer un proche de son parcours et de son heure de retour. Il existe des applications ou des balises de géolocalisation qui permettent de vous localiser si besoin. Ne pas sortir des sentiers battus et rester sur le parcours programmé. Il est nécessaire de se doter d’un matériel de premiers secours. Afin de partir en toute sécurité, il est préférable d’être accompagné par un professionnel de la montagne qui saura vous guider et vous donner tous les conseils.

3- Quelles sont les règles de sécurité ?

Ne pas partir seul.
Bien choisir son itinéraire en fonction de sa préparation physique, de son expérience et de la météo. Partir tôt en fonction de la saison. Avoir un téléphone portable chargé et allumé. Un sac à dos avec une quantité d’eau adaptée à la durée et à la saison. Des vêtements chauds si un passage au sommet est prévu quelque soit la saison. Trousse de premiers secours avec une couverture de survie.

4- Et si je souhaite être accompagné ?

L’arrêté du 6 Décembre 2016 portant sur la définition du milieu montagnard, définit ce sport comme une activité montagne. Par conséquent, seuls les professionnels de la montagne comme les Accompagnateurs en Montagne ou les guides de haute montagne peuvent encadrer cette discipline. De plus ces professionnels reçoivent une formation adaptée et généralement sont des pratiquants aguerris qui peuvent vous faire découvrir cet environnement.

5- Je cours sur route et je veux faire du Trail, par quel parcours je peux commencer ?

Le plus facile est de commencer par un parcours balisé car vous connaissez la distance, le dénivelé et la technicité du parcours. L'autre avantage est de suivre le balisage et cette formule évite bien des tracas. Pour cela sur le Ventoux, de nouveaux balisages des parcours sont en cours et vous pourrez bientôt récupérer les cartes et les traces GPS à l’Office de Tourisme de Bédoin.

6- Que dois-je faire pour être autonome en Trail ?

Avant de partir sur des projets difficiles, il faut gérer chaque étape les unes à la suite des autres, se connaître dans l'effort (montée, descente, plat) mais aussi dans différentes conditions météo et saisons, gérer son alimentation solide et liquide, gérer son matériel en fonction de paramètres complexes. Il y en a d'autres d'ordres différents, psychologiques, motivationnels, individuels, collectifs... L'expérience s’acquiert en pratiquant et en la partageant, c'est long et il faut prendre le temps et ne pas brûler les étapes. On peut aussi se faire aider sous forme de stages.

7- Quand je pars en Trail comment je dois organiser mon parcours ?

Un parcours s'organise si possible de la manière suivante, un morceau sans trop d'effort (plat) pour la mise en route ensuite les montées et enfin finir en roue libre à dominante descendante. Cette organisation à l'avantage en cas de défaillance sur le parcours de se "laisser descendre" jusqu'au départ.

Pierre et Daniel répondent à vos questions pour la rando

1-Je suis en vacances dans la région et je veux organiser en famille une randonnée, puis je y aller quand bon me semble ? Pourquoi ?

La randonnée est une activité libre en France et très populaire, mais elle est encadrée par des réglementations parfois mal connues. Notamment l’été depuis quelques années le risque incendie a nécessité l’aménagement des accès forestiers. Il convient donc de se renseigner auprès des professionnels et/ou de la préfecture sur les usages en périodes estivales.
Voici un lien qui vous permettra l’été de vous assurer que nous prenez pas de risques: http://massifs.dpfm.fr/maps/84/  La préfecture informe chaque jour les randonneurs sur la possibilité de randonner dans les massifs.
Mais il peut y avoir aussi des zones à accès réglementé liée à la propriété privée, elle existe aussi en forêt, lié à certains accès dangereux (risques d’éboulements), battues administratives au sanglier, exploitation forestière en cours. Sentiers fermés l’hiver du fait du risque avalanche ou chute. Obligation de tenir ses animaux de compagnie en laisse du fait de la faune sauvage ou des troupeaux de moutons.
Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Renseignez vous toujours au préalable auprès des professionnels de la montagne, des mairies ou de l'ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) de la commune.
Et si tout ça vous tracasse et que vous voulez que quelqu’un s’en occupe pour vous appelez un guide qui s’en chargera et vous fera découvrir la région comme si vous y étiez chez vous.
Pierre

    2- Je veux partir bivouaquer dans le Vaucluse, puis je prendre ma tente et la planter pour dormir?

    Le camping sauvage et bivouac sont très réglementés aujourd’hui et il est difficile et rare de trouver des endroits libres de toute réglementation. La plupart du temps vous êtes sur des terrains privés sans clôtures, il vous appartient de demander l’autorisation au propriétaire des lieux.
    Dans le parc naturel régional du Luberon par exemple, le camping sauvage est interdit dans tous les massifs forestiers. Le bivouac (campement léger, d'une nuit, du coucher au lever du soleil) est toléré, en dehors de l'été et sous réserve de l’accord du propriétaire.


    Pour le Ventoux les bivouacs sont réglementés puisque dans la plupart des cas en milieu forestier. En effet depuis 2015 le préfet interdit le camping sauvage et le bivouac en forêt entre le 1er juillet et le 15 septembre.

    Privilégiez les hébergements et campings de proximité ou éloignez vous à plus de 200m des zones forestières.

    Sur les terrains communaux renseignez vous auprès des mairies. Idem pour les barbecues, grillades et soirée guitare autour du feu, soumis à réglementation très stricte, notamment en forêt pour des raisons parfaitement compréhensibles. Vous risquez de fortes amendes et la mise en danger de vos proches et d’autrui.
    Pierre

    3- On m’a dit que dans le Ventoux désormais il y avait du loup, j’ai des enfants et des animaux, dois-je prendre des précautions particulières ?

    Les animaux sauvages sont sensibles à la présence humaine et la plupart du temps la fuite est leur meilleur choix face au dérangement. Vous ne risquez rien ni pour votre famille ni pour vos animaux de compagnie, le loup préfère garder ses distances, et si vous l’observez, profitez de votre chance et restez le plus discret possible.
    Pierre

    4- J’aimerais observer la faune sauvage dans votre département comment dois-je m’y prendre?

    Rencontrer au hasard d’un sentier pendant ses vacances un chamois ou un renard est toujours un moment magique. Les animaux sauvages partagent le même territoire que nous et s’adaptent tant bien que mal à nos habitudes, aussi ils ont souvent choisi de vivre loin de nous et de sortir aux moment où nous n’y sommes pas.

    Pour les observer il va vous falloir changer vos habitudes, comme se lever très tôt le matin ou partir tard le soir. Certains animaux sont strictement nocturnes ! Soyez discret, silencieux, matinal. Emportez une paire de jumelles pour déranger le moins possible. Ne prenez pas de risque en vous aventurant sans orientation en forêt ou dans une falaise pour tenter d’observer un aigle. Soyez patient. Asseyez vous, calez vous contre un arbre, surveillez les crêtes à la jumelle, écoutez en silence, les animaux se taisent à notre approche et reprennent leur activité lorsque le silence revient.

    Il existe de nombreux ouvrages pour apprendre à identifier facilement en s’amusant. Si vous trouvez un animal sauvage mort ne le touchez pas. Si vous trouvez un animal sauvage blessé, appelez le centre de sauvegarde de la faune sauvage dans le Luberon contactez le 04.90.74.52.44, ils vous donneront la marche à suivre et vous aurez participé à une belle action de protection à votre manière. Vous pouvez d’ailleurs noter vos observations naturalistes pour participer de manière simple au suivi et à la sauvegarde de la faune sauvage. Renseignez vous sur faune-paca.org ou observation.org
    Pierre

    5/ J'ai un chien et je souhaite randonner dans le Ventoux mais aussi vers le canal de Carpentras et vers Bédoin. Puis-je me balader avec mon chien et si oui je dois l'avoir en laisse ?

    Vous pouvez parfaitement vous balader avec votre chien sur les alentours du canal de Carpentras avec le chien détaché, veillez à ce que votre chien ne dérange pas les autres utilisateurs des sentiers et que votre  chien ne tombe pas dans le canal (bords en bétons) car il ne pourra pas remonter hors de l'eau.

    Dans les massifs forestier du Ventoux (Bedoin), vous avez aussi la possibilité de randonner avec le chien en liberté. En revanche il faut rester prudent et attacher le chien si un troupeau est dans le périmètre de votre randonnée. Sur la face Nord du Mont Ventoux, dans la Réserve de Biosphère (au caractère écologique exceptionnel : faune, flore...) en l’occurrence il faudra que votre chien soit tenu en laisse car si ce n'est pas le cas vous pouvez être verbalisés.
    Daniel

    6/ Nous venons dans votre région cet été et nous voulions savoir si des troupeaux étaient en pâture sur le Ventoux. Lors d'une dernière randonnée dans le Vercors avec mon fils de 6 ans, nous avions eu peur des chiens de défense

    Effectivement, l'été des troupeaux sont en estive sur les prairies du Mont Ventoux avec des patous (chiens blancs) qui défendent le troupeau contre la prédation du Loup. Lorsque vous vous retrouvez face à un troupeau avec la présence de chiens : restez calmes, ne faites pas de gestes brusques (lever le bâtons, hurler...). Les chiens vont approcher afin de vous identifier comme ne représentant pas une menace pour le troupeau. vous pourrez ensuite contourner le troupeau à une distance raisonnable et continuer votre randonnée sans soucis particulier.

    Daniel

    7/ Nous sommes basés en Savoie et nous avons une radio, permettant d'appeler les secours. Pouvez m'indiquer quelle est la fréquence du réseau sécurité radio sur le Ventoux ?

    Bonjour, la question est intéressante car il n'y a pas de réseau radio de sécurité sur les massifs du Ventoux et des massifs environnants. En cas de problème le seul moyen c'est le téléphone portable (112). Je te conseille d'avoir un GPS de manière à communiquer les coordonnées exactes. Le téléphone portable ne passe pas partout, si tu as un groupe important je te conseille de louer un téléphone satellitaire de façon à pouvoir lancer ton alerte. Attention il faudra te procurer le numéro à 10 chiffres des pompiers de Vaucluse (Avignon). Pour ce faire il faut prendre contact avec le SDIS 84 (Service Départemental d'Incendies et de Secours d'Avignon), qui te demanderont ton numéro de téléphone satellitaire puis te communiqueront le numéro à 10 chiffres. La démarche n'est pas compliqué mais te demande de bien anticiper ton séjour.
    Daniel

    8/ Bonjour, je suis en vacances dans la région avec mes petits enfants et je suis passionné d'orchidées. Avez vous une zone géographique où celle-ci sont particulière pour que je puisse leur transmettre ma passion pour ces magnifiques fleurs ?

    De mi avril à la mi mai, la floraison des orchidées aux alentours du Ventoux va se faire progressivement. D'abord du coté des collines du Comtat Venaissain puis vers le Plateau d'Albion. Le secteur compte pas moins de 42 espèces d'orchidées de l'emblématique Sabot de Vénus aux plus classiques en passant par des Ophrys à la reproduction si particulière et au mimétisme parfait avec les insectes. Les guides naturalistes du pays pourront vous renseigner et vous amener vers ces magnifiques plantes de notre région. Approchez-vous des Offices de Tourisme.
    Daniel