Malaucène
Malaucène
Malaucène
Malaucène
Le groseau
Le groseau
Malaucène
Malaucène
Malaucène
Chapelle le Groseau

    Situé au pied du Mont Ventoux, Malaucène est un village aux nombreux atouts : Un village médiéval, un cours ombragé par des platanes, de nombreux commerces, sa source du Groseau, ses monuments classés et bien d'autres choses à découvrir...

    A voir :

    L’Eglise fortifiée et ses abords :

    Venez découvrir son architecture majestueuse, son intérieur et ses abords : La porte Soubeyran, l’entrée, son orgue de 1712, ses toiles, son autel, mais encore la porte Chaberlain ou bien la porte de Roux, la route des remparts (la plupart des maisons y ont été construites en réutilisant le mur des anciens remparts), le plus long banc de France (où vous pourrez profiter des journées ensoleillées…)

    La Chapelle du Groseau

    Cette dernière remonte au XIème siècle. Maltraitée par les ravages des hommes et du temps, elle fut, pourtant, relevée de ses ruines et l’on construisit, tout à côté et communiquant avec elle, un second édifice plus grand que le premier présentant la forme circulaire dans l’intérieur, et qui, existant encore de nos jours, est classé parmi les monuments historiques. Ce couvent servira de résidence d’été au premier Pape d’Avignon, Clément V.

    La source du Groseau a fait Malaucène. Elle a permis l'irrigation et par sa force motrice a permis d'animer jusqu'à 17 moulins... Une eau alerte sort du rocher et s'étale dans un large bassin au fond clair...il s'agit des restes d'un bassin sous voûte construit en 1774 en vue de protéger la source des pierres tombant de la montagne. La fraîcheur du lieu à la belle saison, son calme au milieu des près et des bois, au pied des rochers où poussent les herbes sauvages et parfumées séduisent toujours les promeneurs. Lieu de pique-nique idéal pour accéder au sommet du Ventoux!

    Malaucène et son calvaire :

    Ce site est unique en son genre. N’hésitez pas à y faire étape !

    Gravissez ses pentes et sa calade pour y découvrir une vue panoramique. Découvrez-y, également, une table d’orientation qui saura guider votre regard.

    14 petits oratoires abritant une représentation du chemin de croix, interprétées par Luc Ta-Van-Thinh, donnent une vigueur et une modernité très prononcées en ces lieux. L’une d’entre elle est placée sous trois vielles croix en bois donnant tout son sens à ce que nous appelons le «calvaire».

    Une légende raconte qu’on enfermait les brigands et les ennemis, sans les nourrir, et quand les villageois s’endormaient, on entendait ces malheureux crier de faim («brama fan» en provençal). D’où le nom légendaire de la tour du calvaire.

    A faire :

    Pique-niquer au Groseau

    Le marché du mercredi matin

    Prendre un café en terrasse et regarder le village s'animer (et les cyclistes passer)

    • Qui ?

    • Quoi ?

    • Comment ?

    • Comment ?

    Équipements

    Services

    A voir aussi