Cathédrale Saint Siffrein Carpentras
Cathédrale Saint Siffrein Carpentras
Cathédrale Saint Siffrein Carpentras
L'orgue de la Cathédrale Saint Siffrein Carpentras
Cathédrale Saint Siffrein Carpentras

    La Cathédrale Saint Siffrein à Carpentras, succéda à trois autres églises bâties sur le même emplacement (on aperçoit encore des vestiges de la cathédrale romane du XIIe siècle sur le flanc Nord du chevet).

    L'évangélisation de la Provence gallo-romaine commence à la fin du IIIe siècle. Très tôt, Carpentras devient le siège d'un évêché : Saint-Siffrein (VIe siècle), un évêque remarquable, ancien moine de l'abbaye Saint-Honorat de Lérins. Désormais, les cathédrales édifiées sont placées sous le vocable de saint Siffrein.

    Son architecture est typique du gothique méridional.

    On pénètre dans l'église par deux portails : la Porte Notre Dame, très bel exemple de gothique flamboyant (au dessus du blason de l’ancien Chapitre, la Boule aux rats symbolise le temps qui ronge le monde) et la porte principale, qui s'ouvre dans la façade classique rajoutée au XVIIe siècle.

    L'intérieur est richement décoré par un bel ensemble de grilles en fer forgé, d'autels en marbre des XVIIe et XVIIIe siècles, des tableaux de Mignard, Parrocel, Duplessis, un primitif de l'Ecole d'Avignon attribué à E. Quarton et surtout, un ensemble de statues dorées, dû au génie du sculpteur comtadin Jacques Bernus (1650-1728).

    Le trésor de la cathédrale est doté d'orfèvrerie religieuse (XII-XIXe s.), ornements religieux (XVIII-XIXe) et du Saint-Mors de l'Empereur Constantin (IVe siècle)

    La Cathédrale peut aussi se visiter lors de visites guidées pendant certaines vacances scolaires et plus régulièrement d'avril à octobre

    • Qui ?

    • Quoi ?

    • Comment ?

    • Comment ?

    La Cathédrale et le Saint-Mors :

    Le Saint Mors de l’empereur Constantin, attesté par des sources antiques dans la chapelle palatine de Constantinople, comme ayant été réalisé avec un des clous de la Passion du Christ, par Sainte Hélène, figure sur les armoiries des évêques de Carpentras depuis 1226. Il est l’emblème de la ville depuis 1260. Le reliquaire est visible dans son oratoire du 15ème siècle.