Les Espaces sensibles naturels, sont des lieux où la curiosité est de mise. Observer les petits bêtes des anciens marécages, guetter les libellules, les hérons, les papillons, les amphibiens...Bienvenue à Belle-île et au lac du Paty.

L’espace sensible naturel de Belle-Île

Située à la rencontre de plusieurs cours d’eau, la zone de Belle-Île constitue un champ naturel d’expansion de crue. Son caractère humide est renforcé par des pratiques agricoles traditionnelles, consistant à baigner les prairies.

La végétation alterne prairies, forêts humides et végétation aquatique. On y retrouve l’Orchis à fleurs lâches Anacamptis laxiflora, une orchidée sauvage protégée dans la région. Le Saule blanc, les peupliers blancs et noirs boisent en grande partie les forêts dîtes alluviales.

Les oiseaux sont nombreux à peupler ce milieu : Pics verts, épeiche et épeichette, Rollier d’Europe, hérons cendrés… Des espèces de criquets et sauterelles, des espèces de papillons comme la Diane pullulent ... Sans compter les libellules comme l’Agrion de Mercure protégée. Autre illustre hôte, le castor d’Europe !

A faire : le sentier pédagogique d’un kilomètre aller et retour, accessible depuis l’aire de stationnement de l’ENS. GPS : N44°100205, E5°000170

Voir le règlement de la chasse sur Belle-île, pdf, 156ko

L'espace naturel du paty

Le lac du Paty est un plan d'eau artificiel, d'une superficie de 5 ha, issu de la construction d'un barrage sur le Brégoux (ou Lauron), en amont du village de Caromb.

Il est à ce sujet, le deuxième plus ancien barrage français. Il abrite aujourd’hui une végétation assez rare en Vaucluse, les fougères et prêles . Il est pourvu d’une faune remarquable, avec au premier rang les odonates (insectes à corps allongé).

27 espèces d'odonates ont été recensées, soit un tiers de la faune odonatologique française. Une espèce se singularise : le Gomphe de Graslin. Endémique du Sud-Ouest de la France et de la péninsule ibérique, elle est protégée et inscrite "en danger" sur la liste rouge française.

Parmi les amphibiens, seules 2 espèces ont été contactées : la Grenouille rieuse et le Crapaud commun. Mais cette faible diversité a été compensée par la quantité des contacts de Crapauds communs (plus de 50 individus ont été contactés au cours d'une même nuit), plaçant le site du Paty comme un site majeur de reproduction de cette espèce dans le Nord Vaucluse.

Des activités nature sont programmées toute l’année avec l’EPAGE SOMV (Etablissement Public d’aménagement et de gestion des Eaux du Sud-ouest Mont-Ventoux) et le CEN Paca (Conservatoire d’espaces naturels).

www.cen-paca.org
www.epagesomv.com