Qu’on l’appelle le diamant noir, le divin tubercule, la perle noire du Comtat, l’odorante pépite, la belle ténébreuse ou de son nom scientifique la tuber mélanosporum, la truffe noire reste un produit rare, cher, magique et mystérieux.

La Truffe Noire du Ventoux

Qu’on l’appelle le diamant noir, le divin tubercule, la perle noire du Comtat, l’odorante pépite, la belle ténébreuse ou de son nom scientifique la tuber mélanosporum, la truffe noire reste un produit rare, cher, magique et mystérieux.

Elle a trouvé depuis les temps les plus anciens, son écrin naturel dans le Comtat Venaissin et les pentes du Mont Ventoux – dont on dit qu’il est blanc de neige en son sommet et noir de truffes à son pied – dès les premiers frimas de l’hiver.

 

Reine des agapes comtadines hivernales, elle se cuisine sur toutes les tables de la région, de la plus modeste à la plus étoilée. 

Le marché dédié à la truffe

Récoltée avec amour sur les contreforts du Mont Ventoux, la tuber melanosporum se dévoile aux acheteurs, parfois venus de très loin.

C'est dans la cour de l'Hôtel-Dieu que les professionnels se retrouvent.

A 9 heures les transactions commencent...10 minutes peuvent suffire pour clore le marché ! Les curieux peuvent venir voir ou apercevoir les étranges chuchotements et négociations des trufficulteurs ! Ils peuvent ensuite acheter à leur tour au marché des particuliers, la fameuse truffe noire sur le parvis de le bureau d'information touristique.

A l'intérieur, dans l'Espace Ventoux Terroir, des brouillades truffées sont proposées certains vendredis de décembre et février !