Bon nombre d’entre eux ont disparu, mais sur les pentes du Ventoux, si le sentier escarpé ne vous fait pas peur, vous pouvez observer une étrange chèvre des montagnes plus communément appelée le chamois (Rupicapra).