La nature, cet écrin si précieux. Nous souhaitons tous en profiter, et pour que cela soit possible, des bonnes pratiques sont à adopter toute l’année, et particulièrement en été ! 

Périodes de canicule : je prends soin de moi, de mes proches et de la nature…

- En randonnée, VTT, escalade, etc., je surveille quotidiennement les restrictions d’accès aux massifs forestiers. Ceux-ci peuvent durer une demi-journée ou parfois plusieurs journées, complètes
- Je privilégie les randonnées et sorties courtes !
- Je pars avec beaucoup d’eau et de quoi me couvrir la tête (une bonne crème solaire sera également une bonne alliée !)
- Je veille sur les enfants et les personnes âgées qui m'accompagnent, et m'assure de leur bonne hydratation.

En cas de canicule, la concentration d'ozone dans l'air augmente, pouvant causer des irritations respiratoires. Il faut donc limiter les sorties et les efforts physiques, notamment pour les personnes les plus vulnérables.

Le risque incendie : bien trop réel

Les dernières années ont été marquées par des pics de chaleur importants et une sécheresse engendrant des risques incendies non négligeables. En 2021, dans les Dentelles de Montmirail, près de 250 hectares ont été parcourus par un incendie, laissant des stigmates encore bien trop visibles entre Beaumes-de-Venise, Saint-Hippolyte-le-Graveyron et Le Barroux...

9 départs de feux sur 10 sont d’origine humaine !
Pour protéger nos massifs et nous protéger nous-mêmes en cas de départ de feu, pensons toujours à ces règles « simples, basiques » !
- je veille à bien ramasser tous mes déchets, même ceux biodégradables (le verre et le plastique peuvent être des réfléchissants dévastateurs).
- je suis fumeur : je ne fume pas dans les massifs ; à proximité de la nature comme en milieu urbain, je conserve tous mes mégots mais je veille aussi à ne pas répandre de cendres incandescentes (pour rappel, jeter son mégot par la fenêtre de son véhicule peut être puni par une amende de 135 euros !)
- je n’allume aucun feu ni ne fais de camping sauvage (par ailleurs, le bivouac est interdit dans les massifs du 1er juillet au 15 septembre).

La tant attendue floraison de la lavande !

De fin juin à début août, c’est un formidable spectacle qui s’ouvre à votre regard autour de Sault.
Mais gardons les bons réflexes et respectons le travail formidable des lavandiculteurs...

- Ne cueillons pas de fleurs, elles sont le fruit d’une année de bons soins et font vivre les lavandiculteurs qui maintiennent ces belles étendues cultivées année après année.
- N’entrons pas dans les champs, privilégions les photos et vidéos en bordure des cultures, les spots pour faire les meilleurs prises de vues vous sont révélés dans notre guide La Lavande, l’or bleu du pays de Sault, pdf, 7mo !

En voiture, je respecte les zones de stationnement

Des véhicules mal stationnés peuvent endommager les milieux ou créer des problèmes d’accès aux sites, notamment par les secours en cas d’accidents ou d’intempéries. Veillez à toujours respecter les aires de parking prévues pour les véhicules motorisés.

Zoom sur... le Mont Ventoux
Au sommet du Mont Ventoux, ne stationnez jamais en dehors des zones prévues (parkings gratuits) : sous chaque pierre peut se trouver un fabuleux trésor de la nature : un nid d’oiseau, une espèce florale protégée…
Depuis l’été 2022, le dispositif « Affluences » permet de connaître le remplissage des parkings en temps réel

Voir : le plan des parkings au sommet , pdf, 10mo  -   Affluences, remplissage des parkings en temps réel

Je pense aux différences de température : là-haut, même en plein été, il fait frais ! Que je monte en voiture ou en vélo, je prévois une petite veste.

Les températures en direct au sommet du Ventoux

Zoom sur... les Gorges du Toulourenc
Au hameau de Veaux (Malaucène), depuis 2021, deux parkings, de part et d'autre de la rivière, proposent chacun 60 places de stationnement au tarif forfaitaire de 10 euros.
En cas de stationnement anarchique en dehors de ces parkings, mon véhicule peut gêner l'arrivée d'éventuels secours ou bloquer l'accès à un champ par son propriétaire... Je risque de voir mon véhicule placé en fourrière et je suis susceptible de recevoir une amende.

Ces mesures ont été prises afin de limiter le nombre de randonneurs en simultané dans cet espace naturel sensible fortement impacté par la surfréquentation estivale. Dans la rivière très caillouteuse du Toulourenc :
- je consulte la météo, l'accès à la rivière est interdit en cas de risque d'orage (montée très rapide des eaux) - consulter les risques d'orages et les risques de crues
- je m'informe sur un éventuel épisode de pollution de l'eau
-  je pars toujours très bien chaussé (baskets bien lacées ou chaussures de randonnée, pas de sandales ni tongs...)
- j'opte de préférence pour le GR qui surplombe les gorges
- j'évite de marcher dans l'eau
- je ne construis pas de petit barrage avec les enfants (ils favorisent la stagnation d'eau et la montée de sa température, ce qui fait souffrir le milieu aquatique). À l'inverse, si je vois des barrages, je peux transformer le jeu et demander à mes enfants de les défaire
- j'évite d'effectuer cette randonnée avec de trop petits enfants (déconseillé en-dessous de 7 ans, de préférence savoir nager) ou des personnes âgées.

Les troupeaux et leurs chiens de bergers

Près d’un troupeau, ayez le réflexe de ne pas vous approcher des animaux : un « gardien » que vous n’avez peut-être pas repéré veille sur eux et pourrait vouloir défendre les bêtes. La meilleure option est de contourner le plus possible le troupeau.

Si vous vous retrouvez face à un chien de berger, notamment les patous (gros chiens à la fourrure blanche et épaisse, dit aussi chien de montagne des Pyrénées), suivez ces quelques conseils. En effet, si l'instinct de l'animal lui dicte non pas l'attaque mais plutôt la dissuasion, il n'en demeure pas moins impressionnant et peut aboyer fort pour effrayer :
- n'essayer pas de caresser ou prendre en photo l'animal ou le troupeau
- évitez de regarder le chien dans les yeux (c’est un signe de défi pour lui)
- évitez les gestes brusques, ne levez pas les bras (faites-lui comprendre que c’est bien lui le dominant), ne jetez pas de pierres
- si vous avez un bâton de marche, maintenez-le baissé ou déposez-le au sol
- si vous êtes à vélo, descendez et poussez-le calmement
- maîtrisez votre chien si vous en avez un ou maintenez-le à vos pieds, il devrait de lui-même opter pour un comportement de soumission. Si ce n'est pas le cas, n'intervenez pas dans un éventuel affrontement.
- si vous portez un sac, retirez-le doucement et posez-le devant vous
- si des enfants vous accompagnent, placez-les doucement derrière vous pour les protéger.

De façon générale, restez calme et passif, laissez l'animal vous accompagner un bout de chemin, vous pouvez aussi lui parler très calmement.
Limitez vos gestes tant que le troupeau n’est pas éloigné. N’essayez pas d’appeler le berger en criant fort. Le patou retournera à ses bêtes lorsqu’il les considérera en sécurité !

Le goût avant tout - mais pas au détriment des producteurs

Notre terroir, si riche de fruits gorgés de soleil, nous offre fraises, cerises, abricots, tomates, raisins, pêches et nectarines… Ce sont les précieuses ressources de nos agriculteurs.

Je ne cueille rien, mais je profite des nombreux points de vente en direct ou des marchés de producteurs pour m’assurer de la fraîcheur des produits.

Chez moi ou dans mon hébergement touristique, je reste attentif

Été rime avec convivialité ! Pour autant, si je réside en milieu rural ou forestier, je pense, encore et toujours, à protéger la nature environnante.

Attention aux barbecues*, aux cendres et mégots de cigarette.
Ne bricolons pas près de la végétation avec des outils susceptibles de provoquer des étincelles.
Locaux, pensons à bien débroussailler nos espaces verts tout au long de l’année. En revanche, ne brûlons pas nos végétaux, cette pratique est très réglementée et dans la plupart des cas, interdite, même en hiver (risque incendie mais également pollution de l’air). Les déchetteries sont équipées pour traiter les déchets verts.

Enfin, en cas de très forte sécheresse, je limite ma consommation d’eau : arrosage à privilégier tard le soir ou très tôt le matin, remplissage des piscines, lavage des véhicules hors stations…

*Certaines communes peuvent prendre des arrêtés interdisant les barbecues en été, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des mairies.